Volkswagen Touareg 2 restylé

0 4405

Le restylage du Touareg est discret, elle apporte pourtant quelques évolutions majeures. Tout d’abord son V6 Diesel, il est désormais moins gourmand mais il demeure toujours aussi souple et agréable.

Volkswagen n’a pas cherché à révolutionner le Touareg 2. Son style ne choquera pas les puristes.
300.000 exemplaires commercialisés dans le monde depuis son lancement en 2010, une belle réussite.

Chez ses rivaux, le BMW X5, le Mercedes ML et le Range Rover Sport les constructeurs ont une tendance très prononcée à conserver le design.

Extérieurement, les changements ne sautent pas aux yeux, d’abord la calandre : la grille passe de 2 à 4 barrettes. Elles sont encerclées par des nouveaux projecteurs, intégrant des feux de jours à diodes. Le bouclier est également remanié, on y retrouve du chrome sur l’intégralité du bas du véhicule, les feux arrière à diodes changent et pour finir l’ajout d’un diffuseur arrière.

Le leitmotiv de Volkswagen est clair, ils souhaitent continuer à augmenter la qualité perçu et le luxe du Touareg.

Dès la finition Carat, le Touareg dispose de série du système multimédia RNS 850 modifié pour accueillir Google Earth et l’information trafic en temps réel.

La mécanique qui a la plus grande évolution c’est le V6 Diesel. La puissance était de 245 ch, elle passe désormais à 262 ch.
Motorisation qui représente les 3/4 des ventes en France, soit env. 800 Touareg immatriculés chaque année.
Ce nouveau Touareg répond désormais aux normes Euro 6. Ses émissions de CO2 ont diminuées de 15 g/km en passant de 189 à 174 g/km. Le malus écologique descend donc à 1.800 €, ça risque d’interpeller pas mal d’acheteur de grand SUV haut de gamme.

Les 2.185 kg du Touareg sont facilement tractés. Les dépassements font allègrement et en toute sécurité. La boite auto 8 rapports est toujours très souple.

Nouveauté remarquable, le Touareg dispose maintenant d’une fonction roue libre, qui s’enclenche quand le conducteur décélère. Le Touareg récupère alors de son vitesse pour économiser un peu de gasoil.
A ce propos, la consommation a diminué d’env. 1 litre, selon la conduite.Le réservoir est de 85 litres (100 litres en option), l’autonomie en en profite par la même occasion.

Pour les amateurs de remorquage, sa capacité de 3,5 tonnes lui confère un statut royal. En version 4XMOTION il demeure un véritable franchisseur avec une gamme de rapports courts et du blocage des différentiels central et arrière.

Des qualités qui se facturent au prix fort. Le Volkswagen Touareg V6 TDI 262 ch Carat un peu mieux équipé qu’avant augmente de 2.930 €. L’écart avec le BMW X5 ou le Range Rover Sport est désormais moins marqué.

ARTICLES SIMILAIRES

0 2573

0 1583

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire